dimanche 12 octobre 2008

Le Milsabor en cale sèche

Le Misabor sort de l'eau.

Il y a quelques jours, pour marquer la fin de l'été, nous avons ramassé les noisettes au jardin. Pour avancer encore un peu plus du côté de l'automne, nous avons mis le Milsabor en hivernage ce dimanche. Sa vénérable coque vieille de 43 ans a besoin de travaux. Je les ferai au printemps prochain. Dans l'intervalle, je vais lui commander un nouveau génois (voile d'avant). Je crois bien que celui qui l'équipe est d'origine. Ça fait un peux vieux, pour une voile...

Un bon coup de Kärcher, comme dirait Sarko!

Le lettrage est tout abîmé, mais il sera renouvelé après la peinture de la coque.

La saison de régates a été plutôt bonne et j'espère que la suivante sera encore meilleure! J'apprends à chaque nouvelle régate et c'est passionnant. Bon, il faudrait que je sois très malin et très performant pour gagner à la régulière, car il y a des bateaux beaucoup plus récents et plus rapides que le mien. Mais je m'y attèle.

4 commentaires:

l'agent A a dit…

Vas-y Caplan ! au Kärcher ! si tu as des problème d'utilisation, nous avons un spécialiste en France.

Caplan a dit…

Oui, ben j'aurais plutôt besoin de conseils de douceur: j'ai tout décapé le numéro!

Je ne crois pas que S soit l'homme de la situation...

François Cuneo a dit…

T'es une brute, je l'ai toujours dit.

T'as pas eu peur de faire carrément un trou dedans, avec ton Kärcher?

Cela dit, ça a été, ce dépôt avec les verrins qui t'inquiétait un peu à ce que je vois. Tant mieux.

Caplan a dit…

Oui, François, on voit clairement sur les photos que je suis une brute épaisse! ;-)

Tu rigoles, mais ce truc est tellement puissant que si tu le tiens à 10cm de la coque, tu la pèles littéralement!

Et pour la mise en place sur les chevalets, ça n'a pas été sans mal, car il faut que la quille et la coque appuient en même temps, ce qui nécessite plusieurs réglages. Heureusement, mon garçon m'a bien aidé!