vendredi 10 octobre 2008

Le saviez-vous? La vie ratée de Gustave Gœbbels

C'est peu dire que Gustave Gœbbels a raté sa vie. Tout a commencé lors de sa plus tendre enfance à cause de son patronyme. Ses camarades passaient leur temps à le traîter de SS et de nazi. Plus tard, il pensa bien à prendre le nom de jeune fille de sa mère, mais il y renonça car elle s'appelait Pinochet.

Adolescent, il vécut une terrible expérience au moment du bac: on égara inexplicablement le dossier de ses épreuves et il ne put jamais prouver qu'il l'avait passé. Il trouva alors un poste subalterne dans une entreprise d'importation d'animaux exotiques lyophilisés. Mais, en ouvrant un carton de crocodiles du Nil séchés, il attrapa la peste bubonique et mit six mois à s'en remettre.

Durant son long séjour à l'hôpital, il rencontra une charmante infirmière qu'il demanda en mariage. Au moment d'acheter les alliances, il eut un premier doute lorsqu'il se rendit compte qu'elle en portait déjà sept et qu'elle s'intéressait beaucoup à son compte en banque. C'est lorsqu'elle essaya de le pousser sur la voie alors qu'ils attendaient le train qui devait les emmener à Venise pour leur voyage de noces qu'il se décida à demander le divorce.

Déprimé, il choisit de devenir bonze, mais il se blessa gravement lors d'un accident de lévitation. C'est alors qu'il se mit à la rédaction de son autobiographie, Ma vie ratée, dans laquelle il relate toutes les tuiles qui lui sont tombées dessus. Les éditions du Bunker firent un premier tirage dont elles ne vendirent pas un seul exemplaire. Tout le stock passa au pilon, sauf un volume qui calait une table. Milsabor! a réussi a mettre la main dessus, mais va s'en débarrasser au plus vite. Le saviez-vous?

Ma vie ratée, Gustave Gœbbels, Editions du Bunker, 998 pages, heureusement introuvable.

6 commentaires:

François Cuneo a dit…

Avant de t'en débarrasser, tu me le prêtes?

J'aimerais en savoir un peu plus sur son accident de lévitation.

En effet, me suis inscrit pour un séminaire de dix jours "Apprends à léviter sans risque", pas sûr selon ce que je lis que je ne vais pas me désister

Caplan a dit…

Trop tard! On me l'a volé! ;-)

Pour ton séminaire: sache qu'il est impossible de léviter sans risque. Je connais de réputation le type qui donne le cours. A ta place, je l'éviterais...

zit a dit…

Je lévite
tu lévites
il lévite
nous tombons

l'agent A a dit…

A lévite ? en Suisse ? on m'a menti !

Caplan a dit…

Agent A: j'ai fini par cooompreeendre, mais leeentemeeent... ;-)

Anonyme a dit…

Spot on wіth this wгіte-up, I honestly feel this amazing sitе needs much more attentіοn.
I'll probably be back again to read more, thanks for the advice!

Take a look at my web blog :: Just Click The Next Article