jeudi 18 octobre 2007

Jukebox: Suzanne Vega en concert à Lausanne

Mardi soir, Iris m'a entraîné avec elle pour voir le concert que donnait Suzanne Vega à Lausanne, aux Docks. Elle a bien fait.

Il y a 20 ans, nous avions acheté le CD Solitude Standing, qui comportait le tube Luka et le non moins célèbre Tom's Diner (la chanson qui commence par toutoutoudou toutoudou...). Depuis, nous l'avions un peu perdue de vue.

Suzanne Vega aux Docks, à Lausanne

Le concert de Lausanne a été une heureuse retrouvaille. Elle assure, la new-yorkaise! En plus des anciens, elle a joué pratiquement tous les morceaux de son nouvel album: Beauty & Crime, publié chez Blue Note. Ses chansons sont souvent autobiographiques. Il est plusieurs fois question d'un ancien amour qui venait de Liverpool. Et qui y est retourné. La ville de New York est elle aussi omniprésente.

Son groupe de musiciens est fantastique. Certaines de ses chansons, comme Blood Makes Noise, ne sont accompagnées que par le bassiste, Mike Visceglia, un virtuose. Le batteur, de son côté, donne une pêche certaine à tous les morceaux rock.

Vous pourrez la voir à Marseille le 20 octobre et à Bruxelles le 21. Courez-y!

Voici deux morceaux extraits de son dernier album, Beauty & Crime, que nous avons acheté dès le lendemain:

New York is a Woman


Frank & Ava


3 commentaires:

zit a dit…

Suzanne Vega, je ne connais pas, mais dimanche soir j'étais au Bataclan, voir le grand Jacquot (Higelin, quoi). Et bin c'était absolument formidable, très rock/blues, un guitariste impressionnant et un papy en au mieux de sa forme, avec la même verve qu'au casino de Paris, il y a plus de 20 ans. Toujours aussi délirant dans les "inter–chansons", plus politique, aussi (il n'a pas l'air d'apprécier notre nouvel empereur qu'elle a la France).
Il a cité Marguerite Duras qui aimait "les hommes, les vrais, ceux qui pleurent et qui aiment les gateaux", et bien je suis un homme, un vrai: j'aime les gateaux... Et quand il a attaqué "tête en l'air", au deuxieme rappel, après avoir eu la chair de poule, j'en ai pleuré de joie, à grosses gouttes!
S'il passe par chez vous, amis helvètes, ne le ratez SOUS AUCUN PRETEXTE!
Un grand moment d'humanité (apparemment, le seul autre artiste français qu'appréciais Léo Ferré...)

z (un homme, un vrai, je répêêêête: snifff)

Caplan a dit…

Oui, ben déjà: Suzanne Vega, à part que tu connais pas, tu aimes les extraits ou tu aimes pas?

Higelin, je l'écoutais pas mal il y a pas mal d'années. Après, je l'ai vu sur scène et je trouve qu'il en fait des tonnes (entre les morceaux: gnagnagna... poésie, petits oiseaux, soyons fous...). Franchement, au bout d'un moment, ça me gonfle un tout petit peu...

Il force un max pour mériter son label de digne successeur de Trenet...

A part ça, c'est un excellent musicien et un très grand artiste, je le reconnais.

Mais Suzanne Vega aussi...

Caplan a dit…

Pour revenir à Higelin,il y a entre 25 et 30 ans(!), j'avais bricolé une musique tout seul dans mon coin. Comme je cherchais des paroles, c'est "Tête en l'air" qui a morflé!

L'adresse est en deux lignes, à remettre soi-même en une seule dans la barre d'adresse.

http://s3.archive-host.com/membres
/up/640385456/05Teteenlair.m4a

Pardon Jacquou, j'étais jeune...