vendredi 16 mai 2008

Histoire de l'art: Caillebotte peint l'invention du phonographe

Caillebotte: l'invention du phonographe (1875).

Gustave Caillebotte a croqué là un moment très important dans l'histoire des inventions. En 1875, Marcel Brinquant, modeste ouvrier, pressentit qu'il serait possible d'enregistrer de la musique en gravant les vibrations dans une matière tendre à l'aide d'un objet plus dur.

Le 26 mars 1875 eut lieu le premier essai dans le salon de Caillebotte. Marcel Brinquant, secondé par ses amis Jules Depaille et Raymond Viseur entonna "Viens Poupoule" en grattant le parquet du peintre avec une lame de métal. Lorsqu'il eut terminé sa chanson, il promena sa lame dans les sillons qu'il venait de creuser et les spectateurs présents, médusés, entendirent s'élever dans la pièce les notes de la fameuse rengaine. Le principe était acquis, mais le fait de graver des sillons droits et parallèles empêchait d'écouter plus d'une strophe à la fois.

Deux ans plus tard, en 1877, l'Américain Thomas Edison reprit le principe, mais grava un sillon continu sur un cylindre, ce qui permit d'écouter la chanson de bout en bout. Il fut donc considéré comme l'inventeur du système. Heureusement, Caillebotte avait fixé l'événement et daté sa toile, ce qui prouve sans contestation possible, que le principe du phonographe fut inventé à Paris, dans le salon d'un des plus grands peintres impressionnistes.

4 commentaires:

Calusarus a dit…

Heureusement que tu es là pour rétablir l'erreur historique !

zit a dit…

évidemment, les lames de parquet, complètement ruinées par la démonstration faillirent partir en fumée, mais Caillebote eut l'idée géniale de les assembler en petits carrés de 50 centimètres de côté, face rayée en haut, et c'est depuis que l'on a, dans nos salles de bains, des caillebotis...

z (mais où vont–ils chercher tout ça! je répêêêêêête: ah, le génie humain...)

François_Cuneo a dit…

Ça c'est de l'histoire!:-)

Caplan a dit…

Zit, quelle perspicacité!

Gratte les caillebotis de ta salle de bain! Avec un peu de chance, tu entendras de la musique...