dimanche 2 décembre 2007

Histoire de l'art: la pipe de Van Gogh et l'art de Magritte

Dans cet auto-portrait de Vincent Van Gogh daté de 1889, tout le monde focalise son regard sur le pansement qui recouvre l'oreille mutilée du peintre. Mais l'élément le plus important est la pipe. Le message du peintre est simple: "A la place de l'oreille, il n'y a pas d'oreille, mais dans ma bouche aux lèvres serrées, il y a une pipe. Je ne l'ai pas encore cassée, mais ça va venir."

En 1929, soit quarante ans plus tard exactement, René Magritte réalise cette toile sur laquelle on voit une pipe qui n'est pas une pipe puisque ce n'est que l'image d'une pipe. Mais l'élément le plus important ne se voit pas. Ceci est un portrait de Vincent Van Gogh sans Vincent Van Gogh. Il n'y a pas à dire: ce Magritte était vraiment très fort...

2 commentaires:

l'agent A a dit…

Ha il est fort ! j'avoue ! Mais la fumée ? hein Caplan, la fumée ? où est-elle ?

almanart a dit…

belle supputation, que nous saluons sur Almanart dans nos devinettes (rubrique Entre-Nous), en ajoutant : quelle relation y a-t-il entre Magritte, Van Gogh et Saint-Claude ?
Réponse dans nos devinettes !