mercredi 6 février 2008

Pourquoi la tartine tombe toujours du côté du beurre: la science de la loi de Murphy

Vous connaissez la loi de Murphy? "S'il y a plus d'une façon de faire quelque chose, et que l'une d'elles conduit à un désastre, alors il y aura quelqu'un pour le faire de cette façon." Dit plus trivialement, c'est la loi de l'emmerdement maximum.

Je suis tombé sur ce bouquin, écrit par Richard Robinson. Il explique d'une manière scientifique comment les catastrophes arrivent ou comment, souvent, nous avons l'impression que le pire est arrivé. Il le fait d'une manière très drôle, en concluant par exemple son avant-propos par: "D'après la loi de Murphy, je penserai à beaucoup de choses importantes dont j'ai oublié de parler le lendemain de la publication de ce livre."

Il fait la part belle à ce qui se passe dans notre cerveau: les sens, la mémoire, les liens, les émotions. Page 30, il cite un conte populaire bédouin qui montre combien il est difficile de contrôler ses mécanismes d'attention:

Un derviche a enseigné à un Bédouin comment transformer de la paille en or: "Mettez simplement la paille dans de l'eau bouillante et remuez pendant trois heures. Mais rappelez-vous, pendant que vous remuez, ne pensez surtout pas à un éléphant rose..."

Robinson révèle évidemment la (ou les) solution(s) du pourquoi la tartine tombe sur le beurre ou du pourquoi vous vous trouvez toujours dans la file qui avance le moins vite.

Ce livre se lit comme on mange un paquet de cacahouètes salées: impossible de s'arrêter avant la fin, même si on a autre chose à faire. Ça doit aussi faire partie des effets de la loi de Murphy...



Pourquoi la tartine tombe toujours du côté du beurre, Richard Robinson, Dunod, 2006, 263 pages.


6 commentaires:

François Cuneo a dit…

Moi je trouve la dame qui présente le film bien jolie!

Caplan a dit…

T'es vraiment incorrigible, toi!

Tu te laisses facilement distraire. Tu n'es pas prêt de transformer de la paille en or... ;-)

caesar morituri a dit…

Variation sur le thème de la tartine à la confiture :
Chaque matin depuis 30 ans, Sarah se fait une tartine de confiture au petit déjeuner, et chaque matin depuis 30 ans, la tartine tombe par terre côté confiture. Un jour, miracle, la tartine tombe sur l'autre côté. Bouleversée, Sarah se précipite chez le rabbin :
- rabbi ! Dieu m'a certainement envoyé un signe, mais de quel signe s'agit-il ?
Très ennuyé, le rabbin demande un délai de 3 jours avant de lui répondre.
il passe la première journée en prières afin que le très haut l'assiste dans sa tâche, il s'isole du reste du monde le deuxième jour en une intense méditation et enfin, il fait appel le troisième jour à quelques-uns de ses plus éminents collègues.
Sarah revient chercher sa réponse le matin du quatrième jour.
- alors rabbi ? Quel signe Dieu m'a-t-il adressé ?
- non ma fille, répond le vieux rabbin désolé, Dieu ne t'a envoyé aucun signe, ce matin-là tu as mis la confiture du mauvais côté.

Caplan a dit…

Très joli, caesar morituri! ;-)

zit a dit…

A lire impérativement: cet article sur l'a lévitation félino-tartinique

;-)

z (enfin, statistique ou pas, quand je choisis une file d'attente dans un commerce, la tartine tombe du coté beurré!)

Caplan a dit…

Fameux, Zit!

P.S: Faut que tu m'essspliques quelles balises mettre pour faire un lien comme tu l'as fait en commentaire. (pour qu'on voie le nom du lien et pas l'adresse)