mardi 24 mars 2009

Histoire de l'art: La chambre vide d'Edward Hopper

Sun in an Empty Room (1963)

Lorsque Edward Hopper décida de peindre une toile représentant son intérieur, il alla d'abord comme d'habitude chez Neil Brandnew, son marchand de couleurs. Neil était non seulement son marchand de couleurs, mais il était surtout son meilleur ami. Chaque fois que les deux compères se voyaient, ils entamaient une bouteille de rye et ne se quittaient que lorsqu'elle était vide.

Ce jour-là, ils ne faillirent pas à la tradition. Ils passèrent l'après-midi à bavarder en sirotant leur bouteille au fond de la boutique de Neil. Arrivés à la dernière goutte, ils se souvinrent qu'Edward était venu pour acheter des couleurs. Le peintre prit donc tout ce qui lui état nécessaire et rentra chez lui en titubant. Lorsqu'il poussa la porte de son logis, il eut la surprise de sa vie: l'appartement était rigoureusement vide. Il n'y avait qu'un petit feuillet de papier sur le sol, sur lequel était écrit: "J'en ai assez de t'attendre pendant que tu t'ennivres avec tes copains. Je te quitte. J'ai pris toutes mes affaires et je pars m'installer en Floride."

Le choc était rude. Mais, comme le font souvent les artistes, Edward tenta de surmonter sa peine en s'adonnant à son art. Il peignit donc son intérieur entièrement vide, ce qui était somme toute plus facile. Plus tard, comme sa femme avait pris la voiture avec le reste, il peignit aussi une station service déserte pour conjurer sa peine:



4 commentaires:

l'agent A a dit…

Faux Caplan ! faux !
L'histoire du premier tableau est vrai, mais pour le second, c'est n'importe quoi ! En fait, dans son délire très mince, il avait "vu" la crise à venir et suivi avec intérêt les conférences de Jancovici.
Il savait que le pétrole ne serait pas éternel… mais personne ne l'a cru, alors il s'est mis à boire !
Étonnant, non ?

Caplan a dit…

Saint Jancovici, priez pour nous!

Il ne nous reste effectivement plus qu'à boire pour oublier! ;-)

@necDOT a dit…

selon d'autres sources (j'ai bien connu August le frere d'Edward. Il avait fait fortune en vendant des donuts au beurre d'arachide dans central park), Edward, completement bourré était revenu ... sans ses couleurs (dont un tube de rouge naphtol et un super jaune azo citron ...). Il lui était donc difficile de peindre son salon avec le super canapé rouge ikea récemment acheté et le bouquet de crocus préparé par son épouse. Et c'est ainsi que lui vint l'idée de peindre un salon vide ...
Vous remarquerez que pour la peinture suivante, il était retourné chez son ami et avait récupéré ses tubes.

Caplan a dit…

Agent A et @necDOT ( bonjour @necDOT!), je suis désolé, mais vous devez tenir vos informations de blogs douteux qui racontent n'importe quoi! A votre place, je me méfierais des on-dit... ;-)