vendredi 6 mars 2009

BD: Réédition de LA VIE EST BELLE malgré tout, de Seth

La Vie est Belle malgré tout. Détail de la couverture de 1998.

A la librairie, je viens de voir avec plaisir qu'une BD que j'ai beaucoup aimée vient d'être rééditée. Il s'agit de La Vie est Belle malgré tout, une fiction autobiographique. Seth, dessinateur, fait les puces et les bouquinistes (quelle bonne idée!) à la recherche de BD des années 20 à 50 et surtout de dessins humoristiques d'un certain Kalo, qui les publiait dans le New Yorker. Mais cette quête est un prétexte pour remonter le temps. Seth est un nostalgique légèrement inadapté. Il se promène en pardessus et chapeau, il est un peu empêché du cœur, il s'occupe de son chat Boris. Il va de temps en temps trouver sa mère, chez laquelle vit son frère, encore plus immature que lui.

C'est un très joli récit, calme, introspectif, qui prend son temps. J'adore cette atmosphère surannée et je me sens une certaine parenté avec Seth lorsqu'il cherche aux puces d'improbables documents qui n'intéressent pas grand monde. On est très loin de toutes ces BD avec des monstres épiques ou des chevaliers teutoniques en couverture.

L'exemplaire que je possède est la première édition en français éditée en 1998 par les Humanoïdes Associés. La réédition qui sort maintenant est faite par Delcourt, dans une nouvelle traduction et sous une forme fidèle à l'édition originale, c'est-à-dire sur un papier jauni. A vrai dire, je dirais plutôt: sur un papier bruni, un peu trop foncé à mon goût. Mais peut-être que je vais m'y faire et que je vais finalement craquer pour cette nouvelle version. Il faut que je retourne à la librairie pour me faire une idée définitive...

La version 2009, de Delcourt.


La version 1998, des Humanoïdes Associés.

Chez Amazon, il y a encore un exemplaire de la première version. Sinon, vous trouverez la nouvelle édition chez votre crémier habituel, ou ici. Dès que vous l'aurez, installez-vous dans un bon fauteuil avec une théière ou un whisky, selon votre goût. Pensez à prévoir suffisamment de biscuits pour arriver au bout des 170 pages.

2 commentaires:

Lionel Chollet a dit…

Je viens de l'acheter (la réédition), dans une vraie librairie. Merci Caplan.

Caplan a dit…

Tu nous diras si ça t'a plu. Ça m'intéresse d'avoir ton avis!