mercredi 29 août 2007

Jukebox: HOUND DOG TAYLOR and the HouseRockers

Hound Dog Taylor and the HouseRockers: une pochette d'anthologie.

La première fois que j'ai entendu Hound Dog Taylor, c'était dans un magasin d'import à Lausanne: le Sapri Shop, qui a disparu maintenant. Quand j'ai vu la pochette de son disque (un vinyl, naturellement), je me suis dit qu'un type pareil ne pouvait faire que de la bonne musique. J'ai écouté et j'ai pu vérifier que mon impression était la bonne. Depuis, je n'ai pas changé d'avis et les CDs ont remplacé les vinyls. Cette musique basique ferait certainement partie du voyage si je devais ne prendre que quelques galettes sur une île déserte.

Hound Dog Taylor est né en 1915 (ou 1917) dans le Mississipi, mais il a fait sa carrière à Chicago. Son "groupe", les HouseRockers, était plutôt spécial: un batteur, Ted Harvey et un guitariste, Brewer Phillips. C'est tout. Brewer Phillips jouait la basse sur sa Telecaster et prenait de temps en temps le solo, tandis que Taylor jouait la basse à son tour sur sa guitare japonaise.

Classé dans le blues, son style de musique se rapprochait du boogie le plus souvent. De la musique à danser. Il jouait dans des petits bouges pour des clopinettes dans le South Side de Chicago quand Bruce Iglauer l'a découvert à la fin des années 60. Iglauer a tenté de le faire enregistrer chez Delmark Records, pour qui il travaillait, mais sans succès. Il a donc créé un nouveau label: Alligator. Taylor a accepté d'être le premier artiste de cette nouvelle maison de disques et a enregistré l'album que vous pouvez voir ci-dessus, suivi d'un autre: Natural Boogie. Taylor est mort en 1975, juste avant la publication de son album live: Beware of the Dog!

Taylor's Rock (mp3)


She's Gone (mp3)


It's Allright (Live, mp3)


Le jukebox d'Alligator Records.

Hound Dog Taylor sur Wikipedia

Je vois qu'il y a quelques vidéos de Taylor sur YouTube. L'image n'est pas terrible et le son pas beaucoup mieux, mais ont peut voir l'attitude du gars: joyeux et communicatif. Il s'amuse comme un fou en voyant les gens danser. Un vrai bonheur!



5 commentaires:

François Cuneo a dit…

Ben c'est pas mal du tout ça.

Dommange tout de même qu'il manque une basse…

Caplan a dit…

Oui, mais c'est ce qui fait la spécificité de cet ensemble.

Franchement, je ne trouve pas que la basse "manque"...

Anonyme a dit…

Merci de m'avoir fait connaître Hound Dog Taylor.
Une découverte pour moi.

Caplan a dit…

Et encore... Minorcrisis.com, mon hébergeur gratuit de musique est en panne depuis plusieurs jours.

C'est dommage: j'y avais mis 3 bons morceaux...

Caplan a dit…

Bon, be on peut de nouveau les entendre. Je suis passé chet Archive-Host!