dimanche 20 juillet 2008

Vacances à Londres: retour sur le Rise Festival

110'000 spectateurs au Rise Festival de Finsbury Park.

De retour de Londres, où nous avons passé de belles vacances souvent ensoleillées (mais oui!), je reviens sur le Rise Festival. Sharon Jones a répondu à toutes mes attentes: une pêche d'enfer et un groupe, les Dap-Kings, vraiment très fort.

Seulement, le plaisir a été de courte durée: nous n'avons eu droit qu'à quatre morceaux. La raison tient à l'organisation du festival qui est très à cheval sur les heures du début des concerts. En effet, festival gratuit qui a lieu en pleine ville et qui a réuni 110'000 spectateurs (!) cette année, Rise a l'obligation de s'arrêter à 20h30 au plus tard. Au point que les autorités n'ont pas hésité à arracher la prise en plein milieu d'une chanson de Jimmy Cliff qui faisait le dernier concert...

Il se trouve que Sharon et ses musiciens ont dû avoir un problème pour se rendre à Finsbury Park. Ils sont arrivés avec 40 minutes de retard. Comme le concert suivant devait commencer à l'heure, ils n'ont plus eu droit qu'à 20 minutes de scène. Dommage. Mais, après ce que j'ai vu et entendu, je me précipiterai pour les revoir s'ils passent à ma portée. Et je vous encourage à en faire autant!

Un peu plus tôt, nous avons eu le plaisir d'entendre Kitty, Daisy & Lewis, trois jeunes frère et sœurs que vous pouvez découvrir sur leur page Myspace. J'ai tourné ce petit clip:

Going Up The Country


J'ai adoré cette famille musicienne (papa à la guitare rythmique, maman à la basse), qui évolue entre jazz, rockabilly, R&B et autres courants swing du siècle dernier.

2 commentaires:

GBF a dit…

Bravo pour tes clips tu m'as fait passer un bon moment (pendant l'orage de ce dimanche)
Continues
Amitiés

François de Bourges

à+

Caplan a dit…

Merci François!

Trop heureux de faire un heureux de plus! ;-)